Les voitures électriques

Êtes-vous prêt pour l’électrique ? Les bornes de recharge nécessitent une infrastructure particulière

En Europe, d’ici cinq ans, on comptera peut-être des millions de voitures électriques sur notre continent. Cette projection reste à prouver, mais vous vous doutez bien que, dans un futur déjà très proche, des voitures électriques arriveront aux portes de votre camping. Êtes-vous prêt à les accueillir ?

Les toutes premières voitures électriques sont apparues il y a une dizaine d’années, mais elles étaient plutôt petites et n’offraient qu’une autonomie très limitée. C’était le cas, jusqu’à l’arrivée de Tesla sur le marché, en 2012, et de son Model S, la première EV (acronyme anglais pour véhicule électrique) offrant jusqu’à 400 kilomètres d’autonomie. Depuis, Tesla a été rejointe par de nombreux concurrents. En effet, aujourd’hui, presque tous les constructeurs ont lancé une gamme électrique. La Jaguar I-Pace, entièrement électrique, a même été élue voiture de l’année.

L’équivalent de 40 emplacements

Peut-être un conducteur de Tesla est-il déjà venu dans votre camping et vous a demandé si vous aviez une borne de recharge. Brancher une voiture de ce type au réseau du camping n’est pas la solution idéale, puisque les batteries d’au moins 85 kilowatts, branchées sur du 6 ou 10 ampères, à 230 volts, auraient besoin de presque 40 heures avant d’être chargées totalement. Pour limiter le temps de recharge, l’idéal est de proposer au minimum une installation triphasique (400 volts), sur du 16 ampères. Ainsi, le temps de charge serait d’environ dix heures. Dans ce laps de temps, la voiture raccordée aura consommé autant d’électricité que 40 emplacements. Et encore, nous ne parlons ici que de la recharge complète d’un seul véhicule. Toutefois, la probabilité que vous ayez, d’ici cinq ans, des clients roulant en voiture électrique est très élevée.

Linda Gedink, présidente d’EFCO & HPA (regroupement européen des fédérations de campings nationales), entrevoit d’autres changements. « Il faut non seulement penser à la manière de proposer des bornes de recharge, mais aussi aux éléments à prendre en compte pour le rechargement d’une voiture électrique. Selon le moment de la recharge, cela peut par exemple être plus onéreux en fin de journée, si plusieurs voitures souhaitent se brancher en même temps, au retour d’une excursion. »

« Sans oublier l’infrastructure du camping. Un branchement 3,6 kW est très lent et adapté uniquement aux recharges de nuit, pour une voiture avec une batterie de faible capacité. Le branchement 11 kW est le plus utilisé mais nécessite un réseau triphasique 16 ampèreset un branchement 22 kW nécessitera le double de courant. Outre l’investissement, d’environ 1 000 à plus de 3 000 euros par borne, il faut aussi veiller à ce que le réseau électrique local soit suffisamment puissant. Une alternative possible est d’augmenter la capacité grâce à des sources d’énergie renouvelable, par exemple en installant des panneaux solaires ou des éoliennes. »

Les éoliennes soulagent le réseau

Le camping La Ballena Allegra, à Sant Pere Pescador, au nord de l’Espagne, a choisi cette option. « Nous avons construit un nouvel espace bungalow, où tous les logements sont équipés de panneaux solaires et d’une batterie pour stocker l’énergie non consommée », explique Alex Trias, le directeur général. « L’énergie produite en journée peut être utilisée de nuit, mais tous les bungalows sont équipés d’une borne pour voiture électrique, pour pouvoir utiliser le surplus d’électricité. »

« Les 39 bungalows sont reliés les uns aux autres pour partager l’électricité. Ainsi, les véhicules électriques peuvent tout le temps être rechargés avec de l’électricité dite verte. Nous avons également des bornes plus rapides à l’entrée, si nécessaire. »

« Nous avons choisi cette solution parce que nous étions inquiets du volume d’électricité à livrer si plusieurs véhicules se raccordaient en même temps », précise Alex Trias sur les raisons de son choix pour les panneaux solaires. « Grâce à ces panneaux, nous pouvons proposer ce service sans augmenter les besoins en énergie externe du camping, tout en offrant également la possibilité d’une recharge plus rapide. »

La recharge rapide n’est pas idéale

Une véritable station de recharge rapide, semblable à celles que l’on trouve sur autoroute, n’est pas envisageable pour un camping. L’entreprise néerlandaise Fastned est spécialisée dans l’installation de bornes de recharge rapide et parle d’un investissement d’environ 80 000 euros par borne, pour une borne rapide de 50 kW, et d’un investissement du double pour une borne rapide de 175 kW. La porte-parole de Fastned, Kyra Hartlief, explique : « L’amortissement d’un tel investissement est non seulement compliqué, mais en plus, ce système nécessiterait un raccordement à un réseau au voltage moyen (medium voltage grid), de 3 à 30 kilo volts ».

Confidental Infomation